Une histoire de Famille

Les vins de la Maison Bonnard ce sont: 17 hectares de coteaux abruptes dans le Bugey, des sols argilo-calcaires, des vinifications naturelles, un travail en Biodynamie pour laisser s’exprimer au mieux notre terroir, mais c’est surtout… Une famille de vignerons passionnés !

 
C’est en 1988 que l’histoire du vin commence chez les Bonnard. Les deux frères, Roland et Frédéric, ont transformé la ferme familiale en un domaine viticole emblématique du Bugey. Ils ont commencé avec seulement 1.5 hectares de vignes pour atteindre aujourd’hui 17 hectares, la surface idéale pour préserver la dimension familiale qui nous anime depuis toujours.
Trente ans plus tard… la nouvelle génération arrive: Jean-Christophe, Romain et Anne-Sophie !

 

Un vignoble, le coteau de Montagnieu dans le Bugey

"Un vignoble secret à découvrir”: le Bugey ! 500 hectares de vignes nichées entre nos amis savoyards, jurassiens, et nos collègues de la Vallée du Rhône. Le Bugey se divise en trois zones, Cerdon, Manicle et la notre, Montagnieu

A Montagnieu nous avons des vignes plantées sur des  coteaux  abrupts, les sols caillouteux de type éboulis calcaires, sont intégralement travaillés et enrichis chaque année en matière organique biologique. Dans les 17 hectares nous avons des terroirs de blancs pour la Roussette et le Chardonnay mais aussi des terroirs de rouges pour notre fameuse Mondeuse, le Pinot et le Gamay. La parcelle la plus connue est celle qui se trouve autour du grangeon emblématique de Montagnieu. 

 

Immersion en cave

Dans la continuité de notre travail dans le vignoble, nous travaillons nos vins en limitant les intrants lors des phases de vinification et d’élevage. L’objectif recherché est de laisser faire la nature, tout en contrôlant qu’il n’y ait pas de déviance. Nous n’utilisons aucun produit commercialisé par la plupart des instituts œnologiques, hormis de très faible dose de soufre pour la conservation.

 

Nous prêtons attention depuis quelques années au calendrier lunaire pour nos opérations en cave, qui explique les influences positives ou négatives des planètes et de la Lune sur le vin. Nous adaptons donc notre calendrier de travail, de la vinification à la mise en bouteille, en fonction des jours qualifiés comme propices par ce calendrier. En laissant faire la nature, nous réussissons à obtenir des vins sains, de caractère, avec une typicité qui reflète nos terroirs.